Votre partenaire « ESC-ÎleS »

« Le partage est une valeur sûre. Ensemble, valorisons les champs de vos possibles. »

 
  • Accueil
  • > Mon entrée dans la vie active, à l’ABEA.

Mon entrée dans la vie active, à l’ABEA. 1 mars, 2010

Classé dans : — maloisel @ 12:15

Les bons vœux que mes amis, proches et connaissances m’ont adressés le premier janvier pour me propulser dans la vie active ont été exhaussés puisque la nouvelle année s’est accompagnée de mon entrée sur le marché du travail, sur une fonction épanouissante :

Depuis le 4 janvier, je participe à la mise en œuvre de projets techniques et financiers, à un poste opérationnel de Chargée de mission, à l’ABEA, dans l’univers agro-alimentaire.

L’ABEA (association bretonne des entreprises agro-alimentaires) est l’instance privilégiée des transformateurs des industries agro-alimentaires, en Bretagne. Elle décèle leurs besoins naissants, écoute leurs attentes, puis propose et mène des actions (réunions de réflexions, restitution de guides de bonnes pratiques, proposition d’ateliers techniques, accompagnement-conseil) qui vont permettre l’émergence de solutions, dans une démarche encourageant la concertation, la transparence et le consensus.

Elle a son homologue dans chaque région française avec 18 ARIA (associations régionales des entreprises agro-alimentaires) fédérées par l’ANIA (association nationale des entreprises agro-alimentaires).

Au sein de l’ABEA, constituant l’interface entre les 120 adhérents d’entreprises agro-alimentaires bretonnes et les partenaires économiques locaux, je m’occupe de l’animation de trois commissions, et organise des ateliers de réflexions.

Un poste à la hauteur de mes attentes et de mes ambitions de par la richesse de ses facettes :

  • La multiplicité des sujets.

Je travaille sur des sujets transversaux avec des thématiques qui se renouvellent. J’interviens sur des projets variés au cœur de l’actualité, comme par exemple, l’application de la réglementation européenne concernant l’harmonisation de l’étiquetage, des allégations nutritionnelles et de santé portant sur les denrées alimentaires.

  • Une implication sur l’ensemble des étapes des projets.

L’atout majeur qu’offre mon poste réside dans le fait que j’interviens de A à Z pour la mise en place d’un projet. Je participe à son étude (recueil des besoins des industriels, collecte d’informations, analyse et restitution des données) tout comme à sa conduite (planification et coordination avec l’ensemble des partenaires techniques et financiers). Cet aspect dynamique de mes interventions est très enrichissant.

  • La multiplicité des intervenants.

Je travaille en relation avec les acteurs de la région, des consultants, des professionnels de l’agro-alimentaire, des étudiants et professeurs, des journalistes, etc.

  • Une contribution « sociétale ».

L’ABEA a pour mission de soutenir des actions en faveur du développement de la compétitivité et de l’attractivité des entreprises locales. Elle facilite la création d’emplois et d’innovations.

  • Les atouts du poste que j’occupe.

L’intérêt des missions qui me sont confiées réside dans leur pluridisciplinarité, ma pleine autonomie, et la mise en œuvre d’outils de communication multiples.



Le détail de mes missions.

Focus Commission Nutrition-Santé :

En collaboration avec la Secrétaire Générale, je travaille sur le programme d’accompagnement des IAA dans l’étiquetage nutritionnel : après être resté longtemps facultatif, ce dernier sera obligatoire dans deux ans.

Ce programme s’articule en trois axes, déclinés en ateliers-formation :

  • L’axe 1 « Réglementation » a pour but d’informer les industriels sur les aspects réglementaires de l’étiquetage, présents et à venir.

  • L’axe 2 « Analyse des valeurs nutritionnelles » se concentre sur les méthodes qui permettront aux entreprises d’obtenir les données chiffrées qui apparaîtront sur les emballages et d’en assurer la véracité par des plans de contrôle.

  • Enfin, l’axe 3 intitulé « Communication & valorisation marketing » propose, dans le respect de cette contrainte réglementaire, des outils de communication et de promotion de la composition nutritionnelle des produits.

Je suis chargée de construire les trames de ces ateliers, établies en tenant compte des attentes des industriels et de propositions d’intervention de consultants externes, puis de prévoir leur programmation annuelle.

  • Pour les axes 1 et 3, je sollicite des consultants, valide le contenu de leur proposition auprès de nos partenaires et programme leur intervention.

  • Concernant l’axe 2, je planifie des réunions avec les adhérents participants aux réflexions engagées en vue de la production d’un guide. Ce dernier présentera aux industriels les démarches qu’ils doivent suivre pour établir correctement la valeur nutritive de leurs produits. Il mettra en évidence les sources d’informations disponibles pour établir des valeurs nutritionnelles exactes pour la composition de ses aliments, expliquera leur utilisation et proposera des méthodes de contrôle fiables pour garantir le suivi des produits.

    La construction des trames d’animation de ces ateliers, le recueil de la bibliographie, le lancement des invitations des organismes pouvant éclairer ces réflexions et la rédaction du guide, font partie de mes missions.

Focus Commission Marketing, Commerce & Communication :

Comme pour la commission précédente, je suis responsable de la programmation des ateliers de la Commission Marketing, Commerce & Communication. Ces ateliers s’inscrivent dans le cadre d’une action collective de renforcement commercial et marketing auprès de la filière agro-alimentaire, menée par l’ABEA, le Conseil Régional de Bretagne, La DRAAF, la DRIRE et le réseau des CCI de Bretagne. Ils sont proposés sur les départements bretons et réalisés par des consultants dans les locaux des CCI de Bretagne.

Je suis en charge de leur organisation, autour des thématiques suivantes : promotion, merchandising, développement produit, emballage, loi de modernisation de l’économie.

Cette commission inclut également la gestion du partenariat (participation au jury du concours 2010, sensibilisation auprès de nos entreprises adhérentes, remise du prix Produit) avec ISOGONE, association d’élèves-ingénieurs de l’AGROCAMPUS OUEST, que l’ABEA parraine depuis l’année dernière, aux côtés de BREIZPACK et VALORIAL, pour apporter sa contribution au développement de l’innovation dans les entreprises agro-alimentaires bretonnes.

Focus Commission Découverte des métiers des IAA :

Dans le cadre de cette commission, je participe à l’animation du programme des « Rendez-vous lycéens », élaboré avec la CRCI, l’IFRIA, le Rectorat, la DRAAF, le CRB et l’AJIR, pour valoriser les métiers des IAA auprès des jeunes.

Le programme auquel je prends part pour représenter l’ABEA et ses partenaires se décompose en trois étapes (découverte des étapes de fabrication d’un produit en halle technologique, visite d’une IAA en Bretagne, rendez-vous avec les professionnels). Il touche cette année 550 élèves et plus de 20 entreprises.

Afin de promouvoir le parcours, j’ai participé, début février, à l’organisation d’une conférence de presse menée dans les locaux de Soréal-Ilou, par Monsieur Bocabeille – Président de l’entreprise, Administrateur de l’ABEA et Président de la Commission « Découverte des Métiers des IAA »-. L’opération a été bien reçue, comme en témoignent les retours presse écrite (Ouest France, Process, le Journal de Vitré, Apecita, Terra) et interview télé (TV Rennes) de cette conférence.

Je travaille aussi, au sein de cette commission, sur l’axe Taxe d’apprentissage. En relation étroite avec Monsieur Bocabeille (Soréal-Ilou), j’ai participé aux travaux relatifs à la collecte de la taxe d’apprentissage, réalisant quelques argumentaires à destination des adhérents (afin qu’une partie de leurs fonds libres soit reversée en faveur d’organismes partenaires formant aux métiers de l’agro-alimentaire), des relances téléphoniques et un suivi des retombées.

Je prépare parallèlement des dossiers de demandes de subventions pour financer les nouveaux projets de l’ABEA. Par exemple, une demande de subvention pour la création d’un DVD destiné à un public adulte en recherche d’emploi, et aux structures prescriptrices d’emploi.

Points communs aux trois commissions :

La gestion de ces trois commissions nécessite :

  • le suivi des conventions et partenariats,

  • la recherche de sources de financements, la préparation des budgets et la gestion des dépenses,

  • la rédaction de supports de communication et de travaux de synthèse à destination des présidents des commissions (dirigeants d’entreprises), des adhérents, des partenaires financiers et techniques et des intervenants externes.


Comment est-ce que je vois l’après ABEA ?

Comme toute belle histoire, un CDD a une fin. Ma mission à l’ABEA s’achèvera début Mai.

Pleine d’optimisme, j’espère que mes nouvelles compétences pourront trouver à s’épanouir dans des structures d’accompagnement d’animation de réseaux et d’appui au développement des entreprises sur des marchés d’avenir.

J’adresse, en guise de conclusion, de sincères remerciements à « mon » association « d’accueil », au sein de laquelle je me sens bien et apprends énormément !

Dans cette petite structure composée essentiellement de représentants de PME, l’équipe est soudée, les rapports sont très chaleureux, ouverts, et loyaux… Tels que je les aime !

 

Commenter

 
 

FF CONSULTING Finances |
Immobilier à Poitiers |
okas |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | Terre Espoir
| ibureautik
| Le Brun Thomas